En 1992, c’est une première mondiale, le couturier Amin Kader fait sortir de leur retraite Florentine les produits de la célèbre officine. Ils sont vendus dans la boutique de cet artiste et artisan à Saint Germain des Prés, au 2 rue Guisarde.

En 1995 à la même adresse, cette fois côté cour, Amin Kader crée et réalise une chapelle dans un esprit religieux et recueilli, entièrement dédié à l’histoire et aux produits Santa Maria Novella.

En 2001, au 1 rue de la Paix, c’est l’ouverture de la deuxième boutique Amin Kader.

« On y est immédiatement projeté à Florence, en pleine Renaissance Italienne. Fresques inspirées de Ghirlandaio, marbres de collection, sol taillé à la main, dorures et patines, statues moulées à l’ancienne et senteurs d’église des divins parfums et soins Santa Maria Novella »

Sophie Mazeaud, Vogue Mai 2004

Puis en 2014, en partenariat avec le Bon Marché, le couturier ouvre un corner dédié exclusivement aux produits Santa Maria Novella. Majoliques en céramique de Montelupo, banquettes en bois tourné Haute Epoque et orgue à parfums offrent un décor épuré à ces fragrances, onguents, cires et savons créés depuis le 13ème siècle.

Aujourd’hui, Amin Kader nous propose d’aller plus loin dans l’expérience dont Catherine de Medicis porta les fragrances.

Il inaugure début 2019 au 61, rue du Faubourg St Honoré un étonnant cabinet de curiosités : une véritable bibliothèque olfactive au coeur de Paris. Dans ce cadre confidentiel, les parfums mythiques se célèbrent sur une majestueuse table en marbre polychrome d’Italie entourée d’armoires vitrées délivrant à chaque ouverture les essences envoûtantes d’onguents, eaux florales, cires et autres savons. Une grande jarre d’apothicaire garnie de pot-pourri florentin vient enrichir le décor. Pensée comme une officine, l’adresse propose également tous les compléments alimentaires Santa Maria Novella, ainsi que les thés et infusions de la marque, dans une logique de rituel de soin complet.

Enfin, en décembre 2019, Santa Maria Novella prend ses quartiers Place des Vosges, lieu mythique de Paris, en plein coeur du Marais. Sous les arcades du numéro 10, à deux pas de la Maison de Victor Hugo, le couturier Amin Kader a reconstitué un véritable cabinet d’art italien. Plafond de palazzo à caissons dorés, majoliques Renaissance et portraits princiers Haute Époque, un cadre idéal pour mettre en lumière ces produits d’exception.